Super Mario Bros : une révolution dans l’histoire du Jeu Vidéo

Un peu dégoûté d’avoir perdu sa place de jeu le plus vendu de tous les temps au profit de Wii Sports, Super Mario Bros peut toujours se vanter d’être LE titre le plus important de l’histoire du Jeu Vidéo. Mais pourquoi une telle prétention de la part d’un petit plombier moustachu à l’accent italien ?
Tout d’abord parce que
Super Mario Bros est le jeu qui a scellé l’avènement des consoles de salon, et ensuite parce que Super Mario Bros est le premier jeu qui raconte une histoire en même temps qu’il crée un genre de jeu vidéo : la plate-forme en 2D.

mario

Super Mario Bros et l’avènement de la console de salon

C’est à l’automne 1985 que Super Mario Bros déboule sur le champ de ruine de l’industrie du Jeu Vidéo. Deux ans plus tôt, cette industrie naissante avait en effet traversé sa première crise, principalement centrée sur le sol américain.

Retour rapide sur les faits :

Attirés par les profits immenses générés par les premiers hits du Jeu Vidéo comme Pong, PacMan ou Space Invaders, de nombreux acteurs économiques se sont lancés sur ce nouveau marché si prometteur. Conséquence : surproduction de jeux et jeux de mauvaise qualité… L’offre de jeux est supérieure à la demande, les prix s’effondrent, et cherry on the cake, la concurrence s’accroit avec les premiers PC. A partir de 1985, l’industrie du Jeu Vidéo change donc de visage : elle devient mature, se structure, se dote de nouvelles règles sur le copyright et les normes techniques. Par ailleurs, le centre de gravité de l’univers Jeux Vidéo glisse définitivement vers le pays du soleil levant : le Japon détrône les Etats-Unis sur le marché des consoles de salon. A partir de 1987 Nintendo s’impose comme la première entreprise du secteur, loin devant Sega et Atari (qui ne s’en remettra jamais vraiment).

Super Mario Bros fait donc figure de symbole de la résurrection du Jeu Vidéo lorsqu’il débarque en 1985… Enfin… en 1985 seuls les japonais et les nord-américains peuvent profiter de cette nouvelle bombe. Les pauvres petits européens que nous sommes devront attendre 1987 pour pouvoir enfin casser des briques avec notre copain plombier…

Mais jusqu’au début des années 80, qui dit Jeux Vidéo dit salles d’arcade et pièces de 2, 5 et 10 francs… tous les traumatisés du « Insert Coin » savent de quoi je parle. Au milieu de la décennie, ces salles commencent à avoir mauvaise  presse : on les présente à tort ou à raison, comme des endroits malfamés, repaires de jeunes désœuvrés… Classes joueuses, classes dangereuses.

Publicités