test de FIFA World Cup 2014

Impossible de ne pas commencer cette news par adresser un grand merci à Electronic Arts pour nous avoir envoyé une relique de ce précieux sésame quelques heures avant la sortie dans les bacs. Signe que le Full Manuel prends de l’ampleur et qu’il regarde dorénavant en notre direction. C’est bon pour FIFA 18

Mais avant FIFA 18, il y a FIFA World Cup 2014

Au lieu de s’éparpiller dans un habituel test du jeu, on a décidé de se concentrer un peu plus sur le Full Manuel. Nous avons déjà parlé des modes de jeu lors du retour de notre passage à Paris et de nombreux sites en ont fait de même. Je ne serai vous conseiller de vous rendre sur Gamerlife  et sur XVdesgaulois pour une preview complète du jeu FIFA ultimate Team 18.

Ce qui frappe dès les premières minutes, outre la claque graphique (on a dit qu’on en parlé mais pas mais quand même), c’est le soin apporté à la prise en main en Full Manuel. Il était dans FIFA 17 très difficile d’enchainer plusieurs passes. Soit parce qu’un bug de jauge s’incrustait, soit parce que votre pouce glissait malencontreusement de la manette. Le bug fixé, il est beaucoup plus simple et instinctif de réaliser des enchaînements. Les joueurs bougent davantage et prennent plus souvent l’espace pour vous offrir une solution.

De même, le jeu se trouve fluidifié avec les quelques animations supplémentaires notamment le contrôle poitrine qui évite au joueur de perdre du temps entre le contrôle et la passe. Les passes arrivent un peu plus facilement dans les pieds et les prises de balles sont plus franches donc plus utiles.

Les gardiens ont, eux aussi, connu un petit gros lifting. Beaucoup plus présent sur leur ligne et dans les sorties, ils ont gagné en réflexe et en détente. Le fameux lob est moins présent qu’avant et il est désormais plus compliqué à placer, notamment face à des gardiens de classe mondiale. Les frappes ont gagné en puissance et perdu en altitude ce qui ravira tous les amateurs de frappes lointaines blasés de voir les ballons de plage de FIFA 10 toucher les pigeons.

Enfin, le rythme du jeu, plus lent, vous permettra de vous mettre tranquillement dans le bain même contre des grosses équipes.

…Voir un peu trop facile

Cela peut paraitre un peu bizarre. Mais après plusieurs matchs sur FIFA World Cup 2014 au Brésil , on s’étonne de la facilité qu’on a en FUMA à réaliser des actions construites. Dans un premier temps, on se dit qu’on est trop fort mais, le second temps vous rappelle, après un petit retour sur FIFA 18, que vous ne l’êtes pas autant que ça.  Autant il ne pardonne aucun écart sur FIFA 18, autant là, vous avez de la marge.

Peut être est-ce dû à la volonté d’EA de le mettre en avant, cela les obligeant à le simplifier. Ou peut être pas…

Ceci étant, il est plus agréable à jouer que sur les précédents opus mais vous laisse par moment spectateur de votre propre jeu, c’est assez bizarre mais c’est l’impression que nous avons eu.

Seul bémol sur le jeu, la qualité du CPU. Trop précis, trop rapide, trop scripté… Il a tendance à vous laisser vous amuser puis à accélérer et vous mettre minable en quelques secondes… Frustrant…

Pour conclure, FIFA World Cup 2014 reste un bon jeu de football. Sans doute plus grand public (Esprit Coupe du Monde oblige) et donc plus simple que les opus clubs, il est de notre avis un FIFA 18  qui apporte son lot de bonnes idées mais aussi son lot de frustration ! Il reste que c’est un moyen sympa de se mettre au FUMA sans trop de difficultés… Faites-vous la main sur la démo, vous aviserez après !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s